Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Soir de Bamako
Academie Française de medecine:Deux professeurs maliens honorés

Le samedi 10 Mai 2008, la Faculté de Médecine, de Pharmacie et d’Odontomatologie (FMPOS) a organisé, dans ses locaux, une cérémonie d’hommage pour manifester sa joie, suite à l’entrée de deux de ses enseignants à l’Académie Française de Fédecine : les professeurs Abdel Karim Koumaré et Ogobara Doumbo.

En plus du ministre des Enseignements Secondaire, Supérieur et de la Recherche Scientifique, le Pr Amadou Touré, cette cérémonie d’hommage , qui consistait à attribuer un “Ciwara” aux deux lauréats et des prix aux meilleurs étudiants- a regroupé le Doyen de la FMPOS, M. Anatole Tounkara, le Recteur de l’Université de Bamako, le Pr (Mme Siby) Ginette Bellegarde, les professeurs honoraires...

L’Académie Nationale de Médecine de France est un haut lieu de réflexion, d’échanges, de diagnostic et de pronotic, qui, depuis Juillet 2007, ne cesse de contribuer au développement de stratégies de politique de santé publique, non seulemnet en France, mais aussi et surtout dans les pays dits en voie de développement.

Les mérites de deux hommes

Il est à noter que notre pays a besoin de professeurs et de chercheurs dans tous les domaines, afin de répondre aux multiples défis du développement. Aussi, faut-il récompenser, de manière solennelle, ceux là mêmes qui se distinguent dans l’accomplissement de leurs missions.

En décernant le “Ciwara” aux professeurs Abdel Karim Koumaré et Ogobara Doumbo, la FMPOS vient de récompenser deux hommes exceptionnels ,dont le talent, l’intélligence, l’imagination, et l’audace font faire des pas de géant à la médecine, au Mali, et en Afrique.

En effet, les activités opérationnelles, notamment les études et les travaux de recherche sur le terrain, qu’ils se sont toujours efforcés de promouvoir dans les laboratoires et au sein de leur faculté, en dépit de toutes les contraintes sociales auxquelles ils sont tous les jours confrontés, témoignent de leur génie créateur, leur sens de responsabilité,

et leur maîtrise des multiples formes par lesquelles se transmet le savoir, gage de succès et de rayonnement scientifique de toute institution universitaire digne de ce nom.

Les parcours des récipiendaires

Chirurgien et anatomiste, le Pr Abdel Karim Koumaré n’a fait que deux ans au lycée Askia Mohamed, au lieu de trois. Il est admis au concours d’internat étant en quatrième année de médecine, c’est-à-dire deux ans plus tôt que d’habitude.

Professeur titulaire à la FMPOS, professeur associé à la Facuté de Médecine de Rochester (New York), Chef de service de chirurgie B à l’hôpital du Point G, membre de plusieurs sociétés savantes, le Pr Abdel Karim Koumaré a reçu beaucoup de distinctions.

Entre autres, il a reçu le “Bistouri d’Or” de chirurgie en France depuis 1976, “l’Etoile d’Argent du Mérite National ” du Mali, avec effigie “Lion Debout” en 1989. Depuis 1991, il est Chevalier de l’Ordre National du Mali. En 1999 il est Officier de l’Ordre National du Mali. Il a également été élu membre associé de l’Académie Française de Chirurgie en 2002, et membre d’honneur de l’Association Française de Chirurgie en 2003.

Quant au Pr Ogobara Doumbo, il est Professeur titulaire à la FMPOS de Bamako, Chevalier de l’Ordre National du Mali depuis 2000, et Chevalier de la Légion d’Honneur française en 1999. Il est également membre du Conseil Scientifique de l’Agence Universitaire de la Francophonie (AUF), membre du Conseil Scientifique de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) pour les maladies tropicales, et Directeur du MRTC de Bamako.

Ce centre de réféfence en matière de formation et de recherche sur le plaudisme a été érigé en centre d’excellence par le National Institute of Health des USA en 2002, et par l’AUF en 2003. Le Professeur Doumbo est aussi Lauréat du prix Christophe Mérieux au titre de l’année 2007.


Développement des structures de recherche

Aujourd’hui, l’urgence de développer des structures dynamiques de formation et de recherche, voire de susciter davantage la création de centres, se fait sentir partout en Afrique, particulièrement au Mali.

Conscient de cet état de fait, le gouvernemnet du Mali projette la construction d’une deuxième université, d’une bibliothique centrale universitaire, d’une bibliothèque spécialisée, d’un laboratoire polyvalent, qui est en finition,et sera équipé selon les normes internationales, fera savoir le ministre des Enseignement Secondaire, Supérieur et de la Recherche Scientifique.

Le ministre a enfin fait savoir que très prochainement, un laboratoire d’anatomine sera implanté à la FMPOS, car l’entrepreneur contractuel (pour la construction) a reçu sa lettre de marché pour démarrer les travaux.


La FMPOS n’a plus droit à la non qualité

Selon Anatole Tounkara, la FMPOS, avec deux académiciens, n’est plus autorisée à accepter la non qualité.

Pour nous enseignants, nous sommes désormais résolus d’entrependre la démarche-qualité dans notre activité pédagogique, en préparant bien nos cours, en donnant à l’apprenant l’envie d’en savoir plus”, a martélé le Doyen, avant d’inviter les étudiants à accepter de consacrer de longs moments dans le travail d’apprentissage à la discipline et au respect de l’autre, en commerçant par le respect envers leurs enseignants.


Moussa TOURE

12 Mai 2008

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2018 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés